Permis probatoire

permis probatoire

Le permis probatoire a été créé en 2004 pour limiter les infractions et les accidents chez les jeunes conducteurs. Le permis de conduire est dit « probatoire » durant les 3 premières années pour un conducteur classique et de deux ans pour tous ceux qui ont opté pour un apprentissage anticipé. Il s’adresse également à ceux qui ont vu leur permis annulé suite à la perte de leurs 12 points.


Obtenir le permis de conduire

Il existe aujourd’hui deux méthodes : la conduite accompagnée et la conduite normale dès 18 ans. Depuis 2004, quelle que soit la méthode choisie, le permis est probatoire durant une certaine période (2 ou 3 ans). Une fois que le code ainsi que l’examen du permis de conduire sont obtenus, les conducteurs peuvent conduire mais possèdent un nombre de points restreint durant la période probatoire.

Durée du permis probatoire

Pour la majorité des conducteurs, la durée de la période de permis probatoire est de 3 ans. Pour ceux qui ont passé le permis en conduite accompagnée, elle n’est que de deux ans à compter de l’obtention du permis. Elle est également de trois ans pour tous les conducteurs qui ont perdu leur permis et qui doivent le repasser depuis 2004.

Les caractéristiques en termes de points du permis probatoire

Contrairement aux conducteurs qui ont obtenu leur permis avant 2004 et qui avaient alors 12 points, ceux qui l’ont passé après n’ont que 6 points tout au long de la période probatoire. Ils doivent ainsi faire montre de beaucoup plus de vigilance pour ne pas perdre leurs précieux points. Concernant les personnes qui ont passé leur permis à partir de 18 ans, deux points sont récupérés chaque année. Au bout de trois ans, ils disposent de 12 points comme tout un chacun. Les personnes qui ont opté pour l’apprentissage anticipé récupèrent, quant à elles, 3 points par an puisque leur permis probatoire ne dure que deux ans.

Perte et récupération de points durant la période probatoire

En cas de perte d’un point, le conducteur le récupère au bout de 6 mois si aucune autre infraction n’est constatée. Dès lors que le conducteur en période de permis probatoire ne dispose plus que de 4 points ou moins, il a la possibilité de faire un stage de sensibilisation à la sécurité routière afin de récupérer ses points de permis de conduire. Ce stage devient obligatoire pour tous ceux qui commettent une infraction au code de la route entraînant la perte de 3, 4 ou 5 points.

Posez vos questions ici